Cacaoyer

Planter des arbres

Notre objectif est, avec notre plantation expérimentale agroforestière de cacaoyers à Puerto Misahualli en Equateur, de restaurer la faune et la flore de la forêt amazonienne et de développer une économie locale, sociale, solidaire et durable

Cette démarche pilote est aujourd'hui nécessaire pour proposer un modèle économique durable afin de lutter contre une déforestation (mono culture) et une disparition de la faune et de la flore en Amazonie. 

Actuellement sur la ferme, nous reboisons en créant des plantations agroforestières avec des variétés d’intérêt local particulier (comme l'ahuano, le laurel, le cèdre, etc) et des arbre fruitiers.

Permettez-nous de planter des arbres à essence noble et des arbres fruitiers afin que nous puissions continuer à développer notre ferme pilote!   Icone arbres copie 2

L'agroforesterie tropicale avec les agriculteurs locaux

 

Pour créer ces plantations agroforestières, nous mettons à disposition des agriculteurs locaux des parcelles de 4 hectares. Sur ces parcelles, nous les sensibilisons et les formons aux techniques d’agroforesterie et d’agroécologie (sans pesticides). Nous les accompagnons pour qu’ils puissent réaliser leurs plantations et la mise en place de leur pépinière. 

Voir le projet dans sa globalité (ici)

QU'EST-CE QUE L'AGROFORESTERIE ?

L’agroforesterie est un mode de culture associant des plantes ligneuses (arbres) pérennes en interaction écologique ou économique avec des cultures saisonnières ou d’élevage. L’agroforesterie se place à l'interface des questions d'agriculture, d'environnement et d’économie sociale. En intégrant des arbres dans les exploitations agricoles, l’agroforesterie permet de diversifier la production afin d’améliorer les conditions sociales, économiques et environnementales.


L'agroforesterie permet de :

  • Protéger les plantes les unes par les autres contre leurs parasites et leur maladie
  • Réduire l'utilisation d'engrais et de pesticides 
  • Combattre la sécheresse
  • Limiter la pollution des eaux
  • Contribuer à la biodiversité
  • Stocker et réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Préserver les forêts primaires
  • Améliorer la qualité des sols

La plantation

Pour le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), qui a reçu le Prix Nobel de la Paix, « plus d’un milliard d’hectares sont disponibles pour une conversion à des systèmes agroforestiers à haute productivité qui ont la capacité de réduire la pauvreté et la déforestation de manière significative et de séquestrer du carbone à grande échelle ».

Date de dernière mise à jour : 05/03/2020