Cacaoyer

Expérimenter l'agroforesterie de cacao

Notre objectif est, avec notre plantation agroforestière de cacaoyers à Puerto Misahualli en Equateur, de restaurer la faune et la flore de la forêt amazonienne et de développer une économie locale, sociale, solidaire et durable. Nous voulons ainsi démontrer aux agriculteurs qu'ils peuvent vivre normalement avec une culture agroforestière et écologique.

 

Cette démarche pilote est aujourd'hui nécessaire pour proposer un modèle économique durable afin de lutter contre une déforestation incessante et une disparition de la faune et de la flore en Amazonie notamment due aux concessions d'exploitation minière. En effet, pour pouvoir extraire l'or, ces entreprises démarchent sans cesse les propriétaires pour acheter leurs terres à des prix très attractifs. Les arbres y sont alors arrachés, la terre retournée et les cours d’eau déviés et pollués par du mercure.

De plus, la plupart des terres ont subi de la déforestation sélective au fil des années. Les propriétaires ont sélectionné les arbres d’essences nobles pour les vendre et au fur et à mesure, les terres sont devenues des champs utilisés pour élever les bovins. Progressivement les terres se sont retrouvées déforestées et certaines espèces d’arbres natives ont quasiment disparu.

En outre, de par ce paradigme économique, la population de la zone a oublié les méthodes agroforestières ; elle ne sait donc plus cultiver en respectant la forêt et, par méconnaissance, elle rase et brûle les terrains pour y cultiver du maïs, du cacao, du riz, du yucca et utilise des pesticides de manière systématique.

En développant l'agroforesterie, nous voulons donc protéger la forêt des exploitations minières et préserver la biodiversité.

Pour créer ces plantations agroforestières, nous travaillons avec la population locale. Nous les sensibilisons et les formons aux techniques d’agroforesterie et d’agroécologie (sans pesticides). Ensuite, nous les accompagnons pour qu’ils puissent réaliser leurs propres plantations sur leurs terres en réalisant des MINGAS (système de travail communautaire hérité des Incas).

Actuellement sur la ferme, nous reboisons et créons des plantations agroforestières avec des variétés d’intérêt local particulier (comme l'ahuano, le laurel, le cèdre, etc) et des arbre fruitiers. C'est ici que nous avons besoin de vous. Permettez-nous de planter des arbres à essence noble et des arbres fruitiers afin que nous puissions continuer à développer notre ferme pilote!

QU'EST-CE QUE L'AGROFORESTERIE ?

L’agroforesterie est un mode de culture associant des plantes ligneuses (arbres) pérennes en interaction écologique ou économique avec des cultures saisonnières ou d’élevage. L’agroforesterie se place à l'interface des questions d'agriculture, d'environnement et d’économie sociale. En intégrant des arbres dans les exploitations agricoles, l’agroforesterie permet de diversifier la production afin d’améliorer les conditions sociales, économiques et environnementales.


L'agroforesterie permet de :

  • Protéger les plantes les unes par les autres contre leurs parasites et leur maladie
  • Réduire l'utilisation d'engrais et de pesticides 
  • Combattre la sécheresse
  • Limiter la pollution des eaux
  • Contribuer à la biodiversité
  • Stocker et réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Préserver les forêts primaires
  • Améliorer la qualité des sols

Pour le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), qui a reçu le Prix Nobel de la Paix, « plus d’un milliard d’hectares sont disponibles pour une conversion à des systèmes agroforestiers à haute productivité qui ont la capacité de réduire la pauvreté et la déforestation de manière significative et de séquestrer du carbone à grande échelle ».

Date de dernière mise à jour : 19/09/2019