La reforestation

Constat sur la déforestation en Amazonie Équatorienne

La déforestation est essentiellement due à la conversion des zones forestières en terres agricoles de culture et de pâturage, induite par l’explosion démographique et la recherche de productivité agricole. La déforestation sélective, l’augmentation de la démographie et l’ouverture de routes entraînent l’avancée du front pionnier vers les forêts primaires dans le but d’exploiter des espèces de bois d’œuvre de qualité.

La déforestation en Amazonie équatorienne est essentiellement due à l’ouverture de routes pour l’exploitation du pétrole. S’en suit, la coupe sélective des arbres d’essence noble pour alimenter le marché national et occidental en essences tropicales pour meubles de jardin.

 

La déforestation sélective transforme ces forêts primaires en forêts secondaires sans valeur économique. Elle est suivie par la colonisation des terres par les populations provenant d’autres régions où la démographie est élevée et qui convertissent ces forêts secondaires en terres agricoles de culture et de pâturage, à la recherche de productivité agricole.
Ces nouveaux habitants poursuivent la déforestation en recherchant du bois de qualité toujours plus loin dans les forêts primaires. Au fur et a mesure que les générations se succèdent, le front pionnier avance et les forêts primaires diminuent.
Sources : http://ishpingo.org/reboisement-stockage-carbone/

Constat de la déforestation sur La ferme TRÉSOR DE NATURE

 

Img 1289 copie

 

 

Il reste sur la ferme quelques hectares de forêt primaire que nous souhaitons conserver. La majeur partie du terrain est une foret secondaire donc les arbres nobles ont été coupés pour la vente et la culture de cacao.
 

La déforestation appauvrit les sols, assèche les rivières mais fait aussi partir les oiseaux et les singes qui viennent se nourrir des graines des arbres et boire dans les sources d'eau.

Le reboisement de la ferme

Nous souhaitons replanter des arbres de bois d'oeuvre à haute valeur ajoutée qui sont en voie de disparition comme :
- L'Ahuano

- Moral
- Zempuro

- L'Acajou d'Amérique (wietenia macrophylla) à croissance lente

Des arbres de bois d’œuvre à bois fin, semi-dur et croissance moyenne comme : Tornillo (Cedrelinga cateniformis)  taille adulte 40 ans

Des espèces de bois d’œuvre à bois tendre et croissance rapide comme : jacaranda jaune (chizolobium parahybum) taille adulte 20 ans

Des espèces fruitières comme la cannelle amazonienne (Ocotea quixos)

Des espèces médicinales comme le balsamo (Myroxylon balsamum) et sang du dragon (Croton lechleri)

Des espèces produisant des graines ou fibres dans la conception d'artisanat tel que l'ivoire végétal (Phytelephas aequatorialis) ou geonoma (fibre)

Des espèces de palmiers ayant pour utilsation les constructions de toit tel que Paja Toquilla

Des espèces favorisant la conservation des sources d'eau comme le yutso

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 28/09/2016

Ajouter un commentaire